Tous mobilisés contre le réchauffement climatique !

Lundi vert

Depuis quelques temps déjà, ACD porte un intérêt particulier à l’émission carbone, notamment dans le cadre du projet Greenly.
C’est pour cela qu’afin de contribuer à la lutte contre le réchauffement climatique, nos collaborateurs se mobilisent en participant aux lundis sans viande. Cette campagne internationale encourage à ne pas manger de viande le lundi. Ceci dans une perspective à la fois écologique, éthique et sanitaire.

Pourquoi le lundi sans viande ?
Selon les calculs de l’Ademe, la mise en place du « Lundi vert » permettrait d’économiser environ 100kg de CO² (CO²e) par personne par an. Si l’on rapporte cela au nombre d’adultes en France, on obtient une réduction d’environ 5 millions de tonnes de CO²e par an.

À titre de comparaison, réduire la vitesse maximale sur les autoroutes de 130 à 110km/h permettrait de réduire les émissions de CO² d’environ 1,5 million de tonnes par an. Ainsi, le « Lundi vert » serait 3 fois plus efficace pour le climat. Le trafic aérien intérieur quant à lui, émet environ 5 millions de tonnes de CO² par an. Par conséquent, la réduction des émissions générée par le « Lundi vert » est à peu près équivalente à celle de tous les vols domestiques en France.

L’élevage, une source importante de gaz à effet de serre ?
En France actuellement, 25 à 30% de notre empreinte carbone est attribuable à notre alimentation. Le secteur de l’élevage y contribuant fortement. En effet, l’élevage est gourmand en eau (monopolise 70% des ressources en eau de la planète). Il nécessite également une grande quantité de terre (33% de la surface terrestre mondiale). L’agriculture quant à elle est responsable de 80% de la déforestation, principalement en raison de la culture de soja destinée à l’alimentation animale.

Comment remplacer la viande ?
Il existe plusieurs autres alternatives à la viande, notamment les céréales et les légumineuses. Celles-ci sont riches en protéines, fibres et glucides complexes. Quant aux poissons et fruits de mer, ils apportent autant de protéines, de la vitamine B12 et du fer.

Quelles sont les conséquences d’une trop grande consommation de viande ?
Le dernier rapport du GIEC met en évidence les effets du changement climatique sur les sols. Ils conduiront à une augmentation des prix de l’alimentation et à une insécurité alimentaire généralisée. De plus, les produits d’origine animale sont considérablement plus polluants pour les écosystèmes. En effet, ils nécessitent beaucoup plus d’eau que les produits végétaux. Avec le changement climatique, la dépendance aux importations pour nourrir le bétail représente un risque pour notre alimentation.

Pour finir, quels sont les avantages du Lundi vert ?

  • Une amélioration de la santé : Légumes, fruits, céréales complètes et légumineuses fournissent tous les nutriments essentiels dont notre corps a besoin. En mangeant sans viande une fois par semaine, nous favorisons une plus grande variété d’aliments dans notre alimentation. Ceci peut réduire les risques de certaines maladies tels que les maladies cardiaques, l’obésité et le diabète de type 2.
  • Réduction de l’empreinte environnementale : L’élevage intensif de bétail est l’une des principales causes de la dégradation de l’environnement. De ce fait, consommer moins de viande signifie moins de production animale intensive. Ce qui peut avoir un impact significatif sur les changements climatiques.
  • Économie financière : La viande peut souvent représenter une part importante de nos dépenses alimentaires. En optant pour une alimentation sans viande une fois par semaine, nous pouvons réduire notre budget alimentaire tout en bénéficiant de produits aussi nutritifs.

Sources :

  • « Pourquoi la viande est-elle si nocive pour la planète ? » – lemonde.fr >> Lire l’article
  • « Le « lundi vert », sans viande ni poisson, est loin d’être un gadget écologique » – theconversation.com >> Lire l’article
Anne-Gaelle Le Gourrierec
Anne-Gaëlle LE GOURRIEREC

Cheffe de projets – Marketing & Communication

#main-content .dfd-content-wrap {margin: 0px;} #main-content .dfd-content-wrap > article {padding: 0px;}@media only screen and (min-width: 1101px) {#layout.dfd-portfolio-loop > .row.full-width > .blog-section.no-sidebars,#layout.dfd-gallery-loop > .row.full-width > .blog-section.no-sidebars {padding: 0 0px;}#layout.dfd-portfolio-loop > .row.full-width > .blog-section.no-sidebars > #main-content > .dfd-content-wrap:first-child,#layout.dfd-gallery-loop > .row.full-width > .blog-section.no-sidebars > #main-content > .dfd-content-wrap:first-child {border-top: 0px solid transparent; border-bottom: 0px solid transparent;}#layout.dfd-portfolio-loop > .row.full-width #right-sidebar,#layout.dfd-gallery-loop > .row.full-width #right-sidebar {padding-top: 0px;padding-bottom: 0px;}#layout.dfd-portfolio-loop > .row.full-width > .blog-section.no-sidebars .sort-panel,#layout.dfd-gallery-loop > .row.full-width > .blog-section.no-sidebars .sort-panel {margin-left: -0px;margin-right: -0px;}}#layout .dfd-content-wrap.layout-side-image,#layout > .row.full-width .dfd-content-wrap.layout-side-image {margin-left: 0;margin-right: 0;}