Découvrez les défis d’ACD dans l’interview donnée à « La Profession Comptable »

La Profession Comptable : Comment résumez-vous ces 41 années d’activité ?  

Éric Choteau-Laurent : Depuis la création, en 1981, de la société Dorac, celle de la société Cador en 1984 et Azur Conception en 1991, jusqu’à la naissance du groupe ACD en 2010, nous nous sommes efforcés d’anticiper les innovations pour répondre au mieux aux attentes et aux besoins de la profession comptable. Chaque étape a servi ces objectifs.

LPC : Qu’en dégagez-vous ?

Éric Choteau-Laurent : Aujourd’hui, la somme des expériences acquises nous permet d’offrir une solution complète de production et de gestion au cabinet pour expert-comptable, en intégrant des liens collaboratifs, assurant le partage en temps réel des dossiers du cabinet avec accès sécurisé, full web et mobiles. L’ensemble répond au mieux aux attentes de nos clients. Les connaissances et les compétences acquises nous permettent d’envisager l’avenir avec sérénité, mais ne nous empêcheront en rien de nous remettre constamment en question. Nous continuerons ainsi à relever les nouveaux défis qui se présenteront et nous le ferons toujours avec la volonté de répondre aux attentes de nos clients, par des solutions innovantes et efficientes.

LPC : Que vous a apporté le renforcement de votre comité de direction ?

Éric Choteau-Laurent : Notre évolution demandait et demande sans cesse de nouvelles compétences. Il nous a fallu renforcer chaque département pour mieux structurer nos actions, renforcer les échanges internes et répondre toujours mieux aux attentes clients. Le renforcement de notre comité de direction m’a semblé être une évidence et devait servir ces impératifs. Nous avons optimisé les performances individuelles mais également les performances globales de toutes nos équipes (conseil, commercial, formation, accompagnement et assistance client, service technique, R&D).

LPC : Les nouvelles exigences liées à la dématérialisation et la cybersécurité représentent-elles un défi majeur pour ACD ?

Éric Choteau Laurent : Je pourrais vous répondre oui. Toutefois, je suis plutôt fier d’affirmer que le développement même de nos logiciels et leurs fonctionnalités, nous ont amenés à anticiper ces exigences et même souvent à les dépasser, pour garantir à nos clients une sécurité optimale du traitement de leurs données, via les outils que nous mettons à leur disposition. Je suis également fier d’avoir participé à la création du Village connecté, qui représente bien ma volonté d’apporter le savoir et le savoir-faire du groupe ACD, dans ce qui sera d’ici quelques années, une offre pérenne, complète, ambitieuse et intégrée qui assurera une indépendance numérique aux cabinets d’expertise comptable.

LPC : Votre projet Cap vers l’avenir se calque-t-il sur ces valeurs ?

Éric Choteau-Laurent : Totalement ! Encore une fois, l’expérience et les compétences d’ACD doivent s’inscrire dans notre culture d’entreprise qui peut se résumer par ces trois mots : Expertise, Anticipation et Innovation. Nous sommes forts de 41 ans d’expertise, mais également de l’apport de nos partenaires et de nos échanges quotidiens avec nos 3200 clients. Cap sur 2030, c’est notre vision de tous les défis que nous sommes prêts à relever avec la pleine conscience des bases solides que nous avons su cumuler et confronter aux évolutions de marchés et aux besoins que ces changements ont généré pour la profession comptable.

Pour illustrer mon propos, notre ERP offre un nouvel environnement revu en profondeur, mélangeant des applications mobiles et bureaux. L’accueil et le design ont été revisités pour optimiser le confort de l’utilisateur au cabinet et lui permettre un contrôle permanent.

LPC : Dans les défis à relever par l’ensemble des entreprises et donc par la profession comptable, nous trouvons la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE). Pouvez-vous en quelques mots nous parler des actions engagées par le groupe ACD sur ce sujet ?  

Éric Choteau-Laurent : Sans être à la pointe de cette nouvelle philosophie d’entreprise, le sujet ne nous échappe pas pour autant. Je suis bien évidemment sensible, comme chacun d’entre nous, aux menaces qui pèsent sur notre environnement naturel, au bien-être et à la loyauté de nos pratiques. Je peux affirmer que tous nos collaborateurs s’intéressent également aux différents sujets liés à cette démarche RSE. Nous ne manquons pas d’idées, ni de réflexions sur ce thème et les changements que tout cela pourrait induire dans notre organisation et notre mode de production. Je crois qu’il faut prendre son temps et traiter avec un certain recul, chaque idée ou petit détail qui nous permettra un jour d’afficher une démarche RSE maîtrisée et parfaitement en phase avec le monde dans lequel nous évoluons tous. Je suis donc certain que le groupe ACD sera à même de répondre aux préoccupations sociales et environnementales inhérentes à son activité.

LPC : Devant toute cette complexité et tous ces défis, quels seront vos derniers mots pour clôturer cette interview ?

Éric CHOTEAU-LAURENT : Je suis lucide sur le chemin parcouru et sur celui qui se trouve devant nous, notre groupe et l’ensemble des collaborateurs d’ACD. Si je regarde quelques secondes dans le rétroviseur, voilà ce que je suis heureux de constater. Au début de cette aventure humaine, notre offre se déclinait autour d’une dizaine de fonctionnalités à proposer à nos clients. Aujourd’hui, nos solutions s’articulent autour de plus de 1.500 fonctionnalités, parfaitement intégrées à l’environnement numérique et à la dématérialisation qui se renforce chaque jour. Notre service R&D augure de nouvelles innovations qui seront autant de réponses apportées aux attentes et aux besoins de nos clients et de la profession comptable. Nous regardons l’avenir avec confiance. Si un mot doit donc clôturer cet entretien, j’aimerais que ce soit le mot sérénité.

Propos recueillis le 11 juillet 2022